Etape 4 : de Col de Verde à Vizzavona – Le GR20 en 8 jours du Sud au Nord

Ecrit le 10 Nov 2016

Ça y est, nous sommes à Vizzavona, la moitié du GR20 ! Notre duo (Rémi /Youri) s’est transformé en trio dès le deuxième jour avec la rencontre de Yann le sportif. Ce matin, nous sommes devenus un quatuor, les « WhatFor », avec la venue dans le groupe de Ronan, un ancien moine — pas qu’il soit vieux, il n’a même pas trente ans, mais plutôt que c’est un ancien moine à la retraite. Nous marchons tous ensemble, gaiement.

GR20 Vent Arbre Corse

Aujourd’hui, on a doublé les étapes. Partis à l’aube de Col di Verde vers 8h du matin, nous atteignons sans difficulté le premier refuge d’E Capanelle. Aucune partie technique, juste beaucoup de kilomètres à parcourir. On arrive pile au bon moment, puisqu’une énorme averse s’abat à peine arrivés. On en profite pour s’abriter dans le refuge et déjeuner. Je me régale de lentilles corail au curry que je m’étais préparées la veille. Riche en protéine, j’avais de l’énergie pour toute la journée !

On repart pour quelques heures de marche, accompagné d’une nouvelle personne. Cette fois-ci, c’est une fille et elle s’appelle Xiu — à prononcer « Tchiuuu » comme le bruit du train — une chinoise qui n’a pas eu de mal à se rattacher à notre locomotive. Elle est impressionnante de facilité.

Cet aprèm, la pluie n’est plus d’actualité et je décide de mettre mon Reflex autour du cou. Depuis le début, je le laissais au fond de mon sac et ne le sortais qu’occasionnellement. Le chemin est simple et mon appareil photo ne me gène pas tant que ça. J’ai enfin le temps de prendre des photos de qualité — même si je cours sans cesse pour rattraper le groupe. On fait une première pause au pied d’un arbre majestueux. Le décor est somptueux et on sent toute l’énergie du vent et de la Terre. On continue et arrivons sur une crête où les rafales nous mitraillent. Mes 4 compagnons contemplent ce spectacle que j’immortalise avec une photo que j’intitulerais « les 4 fantastiques ».

04-fantastique

On marche une trop longue descente dans la forêt. Des lacets à n’en plus finir. On chante dans une ambiance colonie de vacances pour passer le temps. On apprend la chanson « Le bon vin m’endort, l’amour me réveille encore » qui nous rythmera (hantera) jusqu’au dernier jour. On arrive au village juste avant la pluie. Décidément, le Dieu de la pluie ne veut plus nous quitter. On trouve un bivouac pour 2 euros 50 par personne, tente comprise ! On monte nos tentes et attendons sagement sur les rondins de bois que la pluie cesse. On décide de finir la soirée au chaud dans un resto. Ça nous fait un bien fou. Comme tous les soirs, nous discutons avec entrain de l’organisation du lendemain. Quel trajet allons-nous prendre ? Quel temps fera-t-il ? À quelle heure se lever ? On tombe toujours d’accord sur un plan qu’on n’applique rarement, le temps s’en mêlant très souvent. On verra bien si demain on arrive enfin à suivre nos propres règles. Du coup, ça sera réveil 6h pour un départ à 7h en direction de la variante. L’objectif étant de faire 3 étapes demain, et ouais, on est la patate !!

Episode 4 : Toujours plus !

En espérant que cet épisode vous plaise !

Récapitulatif de l’étape 4 : Col de Verde – Vizzavona

Une journée peu technique, sans trop de dénivelé, mais avec de la distance à parcourir : un total de 27 km.

Col de Verde – Capanelle

Distance : 12.5 km
Dénivelé positif : + 750 m
Dénivelé négatif : – 460 m

Capanelle – Vizzavona

Distance : 14 km
Dénivelé positif : + 230 m
Dénivelé négatif : -890 m

Un commentaire, une question pour le Capitaine ?

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage.
Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t’encourage toi aussi à vivre tes rêves !

En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

4 Comments

  1. Alice 10 novembre 2016 à 18 h 42 min - Reply

    J’adore ton récit! C’est génial de vous suivre comme ça au quotidien! J’apprécie aussi beaucoup que – comme d’hab – tu parles vrai: le jour où ça veut pas, ça veut pas! On va pas s’la raconter!

    C’est un de mes objectifs le GR20! Bravo à vous 4

  2. Astrid 11 novembre 2016 à 10 h 05 min - Reply

    T’es quand même doué en montage vidéo… 🙂 Beau périple, ça donne envie!
    Son dernier article : 10 estomacs + 20 yeux + 40 pattes = 3 mois de pet sitting en Grèce

    • Capitaine Rémi 11 novembre 2016 à 18 h 01 min - Reply

      Merci Astrid ! A force de faire des vidéos, je m’améliore 🙂

  3. Jenny 19 novembre 2016 à 1 h 06 min - Reply

    C’est drôle parce que je connais plein de gens qui sont partis faire le GR20 en groupe de 6-8 personnes… et ils n’étaient plus que 3 à la fin. Vous, ça va faire l’inverse parti comme c’est ! Top 😉

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !