Être français, la chance de pouvoir voyager ?

Ecrit le 08 Sep 2016

Passport français

J’ai LA CHANCE DE POUVOIR VOYAGER, car je suis français ! Une chance que la plupart de mes compatriotes ne réalisent pas et pourtant…

Le passport français

Laissez-moi vous faire un état des lieux. En tant que français, nous avons la chance d’avoir un passeport français – normal jusqu’ici. Et avoir la nationalité française, c’est la possibilité de se rendre dans 157 pays, CENT CINQUANTE-SEPT PAYS !! C’est ÉNORMEEEE !

On ne doit pas débourser un centime pour entrer dans la majorité des pays du monde et les modalités sont souvent très simples. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour de trop nombreux citoyens du monde. Je me rappelle de ce Colombien qui m’apprenait que pour faire exactement le même tour du monde que moi, cela lui reviendrait 4 à 5 fois plus cher en terme de visas, sans compter le temps et les démarches pour les obtenir.

L’excellent site Passeport Index permet de comparer tous les passeports du monde. La France se place en deuxième position.

Je me suis amusé à comparer ces quatre visas : France, Colombie, Afrique du Sud, Maroc. On voit clairement les différences…

comparaison-visas

Niveau de vie et avantages

En tant que français, notre confort de vie est un des plus élevés au monde. On jouit de la retraite, de l’Assurance Maladie, d’aides de l’État pour un tas de trucs (création d’entreprise, aide au logement, allocations familiales, etc), de la gratuité de l’école, de 5 semaines de vacances payées minimum (Je vous invite à regarder le film de Michel Moore « Where to Invade Next » qui met en avant nos avancées par rapport aux Etats-Unis).

Je ne sais pas si vous êtes conscient de tout ça, mais nos avantages sont considérables par rapport à la majorité des autres pays du monde !! Et quand je voyage, ça me saute aux yeux !

Évidemment, tout n’est pas vert. Il faut encore crier son mécontentement pour se faire entendre et se battre pour continuer de faire progresser les choses. Nos avancées sociales sont le fruit de nos grands-parents les militants. Soyons conscient de ces luttes pour que nos droits restent des acquis. Soyons également conscient que pour beaucoup d’autres citoyens du monde, ces droits sont encore hors de portée.

Quand on parle de mettre de l’argent de côté, on est dans des échelles radicalement différentes. J’ai vécu 2 mois à Cuba et le choc des cultures a été grand. Sortir du pays pour les Cubains est impensable. C’est un privilège que peu de Cubains ont la chance de toucher, et très souvent lorsque cela est possible, c’est de manière illégale. Ils essayent de s’enfuir du pays au risque de leur vie. Ils traversent la mer dans des embarcations de fortune, afin de rejoindre Miami, l’Eldorado américain qui se trouve en face à 150 kilomètres. Le salaire moyen d’un Cubain tourne en dessous des 40 euros par mois. MOINS DE 40 EUROS PAR MOIS ! Bref, pas de quoi économiser pour voyager. Et si jamais le Cubain a assez d’argent pour venir en France, il doit ensuite être invité officiellement par un français pour obtenir le précieux Visa…

On n’a clairement pas les mêmes chances de voyager.

Voyager en tant que français

Être français à l’étranger, c’est aussi être accueilli comme un invité de marque (presque) partout dans le monde. Notre rayonnement culturel est impressionnant. Entre notre accent de Frenchy, notre resplendissante capitale et sa tour Eiffel, notre Zizou national, notre cuisine légendaire (viennoiseries, charcuterie, fromage), nos parfums envoutants et notre fashion style impeccable, je peux vous dire que la France envoie du lourd, du très très lourd.

C’est con à dire, mais en tant que français, on a la cote à l’étranger ! Bon, il y a bien un cliché négatif qui nous suit partout : les Français sont sales et se lavent très peu (je ne sais pas d’où ce cliché sort, si quelqu’un a une idée, je suis preneur).

Tout ça pour vous dire que partout où je suis allé, j’ai rencontré des personnes qui connaissaient de nombreuses choses de notre cher pays. Et quand je vous dis tout le monde, c’est tout le monde ! Par exemple ce vieux paysan Roumain qui me parlait de son acteur fétiche, j’ai nommé Depardieu, pas forcément le french people le plus actuel ! Je me souviens aussi de cet Australien, il me demandait si Chirac était encore notre président.

Des anecdotes où j’étais fier d’être français, je peux vous en citer des dizaines. Dans le Transsibérien, je parlais en Anglais avec ma copine de l’époque. Les Russes qui nous entouraient nous dévisageaient de toute part. La raison ? Ils nous prenaient pour des Américains. Dès que j’ai dit que j’étais français, j’ai enfin pu voir leurs plus belles dents.

Quand on est à l’étranger, je ne sais pas pourquoi, mais cette fierté d’être français est exacerbée, un patriotisme qu’on n’affiche pas forcément quand on est en France. Les communautés de français à l’étranger sont légion ! Mine de rien, on aime trainer avec des gens de même culture.

Faire honneur au privilège d’être français

Voyager m’ouvre les yeux. Je peux aller à l’encontre des gens du monde entier, et prendre conscience de la chance que j’ai. Je suis un homme hétéro blanc et français. Dans la pyramide des privilégiés, je suis tout en haut… Il est clair que nous ne partons pas tous avec les mêmes cartes en main et j’en prends conscience à chacun de mes voyages. C’est aussi l’occasion de se remettre en question et de réfléchir à comment laisser de la place aux autres.

Je rêve d’une auberge de jeunesse envahie par des gens des 4 coins du globe. Pourtant la plupart du temps, je rencontre des compatriotes perdus au milieu d’autres Européens, d’Américains et de Japonais. Où sont les Nigériens, les Iraniens, les Cambodgiens, les Boliviens, les Cubains, etc. ? Pourquoi ne voyagent-ils pas ? Ah oui, ils sont cloitrés dans leur pays car ils n’ont pas le choix.

Vous, vous avez le choix.

Voir l’article : Non, je n’ai pas de la chance de voyager

Un commentaire, une question pour le Capitaine ?

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage. Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t'encourage toi aussi à vivre tes rêves ! En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

7 Comments

  1. Léa 8 septembre 2016 à 11 h 48 min - Reply

    Instant culture : les français ont la réputation d’être sales car les parisiens jetaient leurs déchets par la fenêtre (sans trop prévenir en dessous)au XVI° siècle. 😉

  2. Jenny 8 septembre 2016 à 12 h 08 min - Reply

    Hello! C’était moi aussi ce que j’avais voulu rappeler dans cet article qui date un peu mais qui reste vrai. Je me souviens l’avoir écrit après avoir entendu trop de français dénigrer la France juste parce qu’ils habitent à l’étranger… Ça m’agace ça, et j’avais alors voulu rappeler certaines petites choses au travers de cet article, notamment que si on se trouvait à l’autre bout du monde sans trop de soucis, c’est avant tout parce qu’on est français! https://myglobestory.com/2015/03/23/fiere-detre-francaise-et-je-le-dis/

  3. Anonyme 8 septembre 2016 à 14 h 03 min - Reply

    C’est cool comme réflexion, ça rejoins l’article sur la question du choix, avec laquelle.je ne suis pas d’accord du tout.
    En effet, déjà il y a une question de nationalité, de lieu de vie, et de revenus.
    Certes, un français va gagner bien plus qu’un bolivien ou un cubain, mais qu’en est-il des gens qui n’ont vraiment pas d’argent (J’entends pat là, qui ont un travail, qui ont du mal à boucler leurs fin de mois, et qui n’ont pas la.possibilité de pouvoir changer/gagner plus) ? Des gens qui ont une famille, et qui pour les mêmes raisons ne peuvent pas se permettre de voyager ? Des chômeurs ?
    Je laisse peut être mon commentaire sous le mauvais article, mais c’est une question qui tourne beaucoup dans ma tête.
    Ciao !

    • Capitaine Rémi 8 septembre 2016 à 14 h 33 min - Reply

      C’est clair que nous ne partons pas tous avec les mêmes chances. Mon but n’est pas de faire culpabiliser les gens qui ne peuvent pas voyager. Car oui, même en étant français, on peut être dans une situation qui ne nous laisse pas énormément de marge de manoeuvre, je pense par exemple à ces gens qui galèrent pour finir leur fin de mois.

      Et je tiens à préciser également que je ne fais pas la promotion du voyage à durée indéterminée, mais du voyage tout court. On peut le temps d’un week-end s’évadé, comme découvrir un autre monde pendant 10 jours de vacances. Avoir des enfants est la plupart du temps une excuse que les personnes s’inventent.

  4. Mandalay Hill Hotel 17 mars 2017 à 8 h 31 min - Reply

    En plus du passeport, il y a aussi le conditionnement social qui peut pousser ou non une personne à voyager

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !