L’art de demander l’hospitalité – Comment dormir chez l’habitant ?

Ecrit le 23 Oct 2015

L'art de demander l'hospitalité

Jamais je n’aurais pensé que je ferais du porte à porte pour solliciter l’hospitalité… Tel un commercial en costume, je suis allé toquer aux portes pour demander qu’on m’héberge gratuitement ! Une démarche vraiment pas facile qui m’a beaucoup fait réfléchir.

Pourquoi demander l’hospitalité ?

Cela fait des années que je regarde la célèbre émission « J’irai dormir chez vous ». Antoine de Maximy se rend à l’étranger et, au gré de ses rencontres, va réussir à dormir chez l’habitant. Il fait ainsi la connaissance d’inconnus et se retrouve dans des situations étonnantes où les personnes font preuve d’une incroyable générosité.

« Alors pourquoi pas moi ? » me suis-je dit un jour…

Mais il y a un fossé entre y penser et le faire. Demander l’hospitalité, c’est un mélange d’audace et de culot, mais c’est surtout de l’entrainement ! Je ne me suis pas lancé du jour au lendemain dans cet art délicat. L’art de demander s’apprend et se pratique. On commence par demander des choses banales comme demander son chemin dans la rue, vouloir plus de frites dans son assiette au restaurant, solliciter un geste commercial, faire de l’autostop. On banalise cette action et on habitue notre cerveau à demander. La gène qu’on éprouvait au départ finit par s’estomper.

N’empêche que le jour où je suis allé frapper à une porte, j’étais loin d’être serein. Les débuts sont toujours un peu compliqués et c’est hésitant et rempli d’incertitude que je commençais. On se trouve toutes les excuses au monde et faire ce premier pas est à la limite de l’impossible. C’est comme aller voir cette inconnue qui nous plait, on en meurt d’envie mais on a la frousse.

C’est donc bourré de peur que je me lance. Après avoir analysé sans fin toutes les maisons du village pour savoir laquelle est la plus accueillante, je finis par prendre mon courage à deux mains et sonne à une jolie maisonnette. Je balbutie quelques mots pour nous présenter (j’étais avec ma pote Victoria et nous faisions un voyage à vélo entre Paris et Bruxelles) et finis par dire :  « Nous cherchons quelque part où dormir…? »

La réponse est instantanée et toujours la même : « Oui, je connais un endroit sans âme – un hôtel ou un camping – à quelques kilomètres. » et  c’est avec amertume que j’acquiesce  :« Ah d’accord, merci pour le renseignement »

Le problème vient de ma formulation, elle n’est pas claire du tout. Les gens sont bienveillants et répondent avec plaisir à ma question. Ils me renseignent parfaitement et vont même jusqu’à chercher dans le bottin une adresse ou un téléphone. Alors si je peux vous donner un seul conseil lorsque vous voulez dormir chez l’habitant, c’est de demander clairement à dormir chez l’habitant. Posez la question explicitement et vous aurez une réponse claire. Et ceci est valable pour toutes vos requêtes, même si votre demande semble déplacée. Si vous voulez quelque chose, demandez le avec les bons mots et ne tournez pas autour du pot.

Ma technique pour dormir chez l’habitant

Après une semaine de test, je vous livre mes conclusions. Faire du porte à porte pour dormir chez l’habitant, ce n’est pas la meilleure solution. Quand il fait nuit, c’est encore pire. Quand votre bonne humeur vous a quitté, c’est difficile.

La meilleure technique, et c’est celle que je vous conseille, c’est de vous rendre au bar du village. Au premier pas dans le bistrot, tout le monde va vous regarder comme un extraterrestre et il ne sera pas trop difficile d’engager la conversation. Expliquez votre voyage en quelques phrases (pour faire rêver et montrer que vous avez des choses à partager) et enchainez sur votre requête : « Je cherche à dormir chez l’habitant ». Ne reste plus qu’à prier qu’une personne vous invite chez elle ou vous redirige vers une connaissance à elle.

Comme pour l’autostop, il faut s’attendre à se prendre des claques et c’est tout à fait normal. Accueillir des inconnus chez soi n’est pas dans la culture occidentale. Les gens sont méfiants et surtout ils ont peurs. Il ne faut donc pas leur en vouloir s’ils ne vous invitent pas chez eux. Il faut persévérer jusqu’à tomber sur la bonne personne. Celle qui vous accueillera comme un membre de sa famille.

Et vous, avez-vous déjà dormi chez des inconnus ? Ou avez-vous déjà accueilli des étrangers ?

Pour ceux qui souhaitent dormir chez l’habitant et qui ne se sentent pas le courage d’aller faire la demande en direct, vous pouvez vivre ce genre d’expérience en utilisant le site CouchSurfing. Cette immense communauté est une plateforme de mises en relation d’hôtes et de voyageurs. C’est gratuit et pour l’avoir utilisé dans les deux sens, on fait ainsi de jolies rencontres !

Un commentaire, une question pour le Capitaine ?

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage.
Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t’encourage toi aussi à vivre tes rêves !

En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

2 Comments

  1. Johann 23 octobre 2015 à 22 h 31 min - Reply

    Vivement de futures anecdotes alors 🙂

    Tu as une petite coquille au début de l’article : vont même jusqu’à chercher dans le butin une adresse.
    plutôt dans le bottin je pense.

    Bonne route !

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !