Non, ce n’est pas dangereux de voyager

Ecrit le 17 Oct 2015

voyager-danger

Dès que je pars à l’aventure, j’ai tout le temps les mêmes commentaires qui tournent autour du danger, le danger de voyager seul, de faire de l’auto-stop, de se rendre dans des pays en voie de développement,… On me met en garde et on me déconseille tout le temps de faire telle ou telle chose. J’apprécie ces mises en garde et en suis parfaitement conscient. Cependant il me faut vous éclaircir sur un point : ce n’est pas dangereux de voyager. En tout cas, pas plus que de prendre le métro à Paris.

Le danger est partout et nulle part à la fois. Je pense avoir eu plus d’emmerdes en France que lors de tous mes voyages réunis (voir mon poème sur mon retour en France). Les gens ont peur de l’inconnu et on ne raconte que les mauvaises histoires. Ce sont des histoires qu’on aime entendre, cette femme qui a été kidnappée, ou encore ce jeune homme qui s’est fait poignarder dans une rue déserte. L’article de l’ami Fabrice « Les 3 dangers d’un voyageur en Amérique Latine » par exemple ne me donne absolument pas envie de mettre un pied en Colombie ou au Venezuela et à lire les commentaires, ça fout la chocotte. C’est sensationnel, ça fait peur. Alors on retient l’information et on la colporte. Pourtant, je vous assure, le monde n’est pas fait que de criminels et de gens malsains. Bien au contraire.

Pour s’en rendre compte, il suffit de voyager un peu hors des sentiers battus, d’expérimenter et d’aller à la rencontre des autres. Jusqu’à présent, tous les gens que j’ai pu rencontrer sont d’une bienveillance exemplaire. Ils ne me connaissent que très peu, et pourtant ils s’inquiètent à mon égard, se sentent responsable de ma sécurité et à leur tour me disent de faire attention.

Le regard que l’on porte sur le monde est également d’une grande importance. Notre état d’esprit nous conditionne. Ma pote Astrid, qui a parcouru le monde en long et en large nous dit dans son article « Le monde est bon » :

Le contact créé avec l’autre est le reflet de nos projections, que ce soit ici ou là-bas. Attendez-vous au pire, et soyez sûrs que cela va se produire. Apprêtez-vous à recevoir le meilleur et votre journée sera riche en belles rencontres.

Pour chaque pays, il y a des règles à respecter, des comportements à avoir et des choses à éviter. Je fais évidemment attention quand je voyage, mais aussi quand je ne voyage pas car le danger peut être partout. Combien de touristes se sont fait dépouiller de leurs biens dans le métro parisien ? Combien de personnes ont déjà subi un cambriolage en France ? Je ne veux pas vous faire peur, je veux juste vous dire que ce n’est pas parce que je visite un pays moins développé que la France que le danger est plus grand.

Je veux remercier toutes ces personnes qui ont pris le « risque » de m’héberger dans leur maison, de partager ensemble un bout de chemin ou encore de m’avoir pris dans leur voiture. Ces personnes qui osent aller vers l’inconnu, à leur manière, et qui ont décidé de dire merde à la peur. Merci à vous !

Quant à moi, je continue d’agrandir ma zone de confort en m’adonnant à toute sorte d’expériences (je viens de boucler 6000 km d’auto-stop en Europe) car finalement ce dont on a peur, c’est de l’inconnu !

Et n’oubliez pas, le seul vrai danger, c’est de ne rien faire 🙂

A lire aussi : Voyager n’est pas une chance mais un choix !

Un commentaire, une question pour le Capitaine ?

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage. Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t'encourage toi aussi à vivre tes rêves ! En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

2 Comments

  1. Aline 19 août 2015 à 16 h 19 min - Reply

    Et oui les médias ne font qu’amplifier les « on dit », et augmenter la peur de l’autre. Il semblerait que la peur vende mieux … Quelle horreur :/
    Depuis un an sur la route, nous n’avons jamais eu aucun problème et comme tu le dis si bien, on croise une générosité exemplaire qui nous donne envie de continuer sans arrêter. Car au final le vrai risque du voyage c’est l’addiction ! Mais il y a pire comme drogue non ?
    Son dernier article : Un incontournable au Japon : le Mont Fuji en Hiver

    • Capitaine Rémi 19 août 2015 à 16 h 42 min - Reply

      Le vrai danger, c’est de choper un virus, le virus du voyage 😉

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !