L’Europe en train avec Interrail : conseils et itinéraire

Ecrit le 27 Juil 2016

Comme vous le savez, je viens tout juste de rentrer d’un voyage de 3 semaines à traverser l’Europe en train grâce à Interrail. Une vingtaine de trains différents qui m’ont permis de parcourir 12 pays (France, Belgique, Allemagne, Danemark, Suède, Pologne, Slovaquie, Roumanie, Hongrie, Autriche, Suisse, Italie) et apprendre à dire merci dans autant de langues.

Qu’est-ce que le pass Interrail ?

Le pass Interrail est un ticket qui permet de prendre le train en Europe très facilement, tout en réduisant le coût des trajets. Interrail propose plusieurs types de pass, mais je ne vais vous parler que de celui que je connais : le Global Pass Interrail.

C’est un peu comme un ticket de métro à la journée, qui permet de prendre autant de fois le train que l’on veut pendant toute une journée, sauf qu’avec le Global Pass Interrail, c’est la possibilité de prendre le train dans TOUTE L’EUROPE et pendant une période allant jusqu’à 30 JOURS. Intéressant financièrement, mais également super pratique.

Prix des billets Interrail ?

Les prix varient en fonction du nombre de jours de votre pass. Les prix sont disponible sur le site Interrail. Voici le tableau des prix du Global Pass en 2016 pour les jeunes de moins de 25 ans :

prix-global-pass-interrail

Ces prix ne comprennent pas le prix des réservations. En effet, dans les trains couchettes, ainsi que dans les trains à grande vitesse, il est souvent obligatoire de réserver une place et de payer le prix de la réservation. Il ne s’agit pas du prix total du billet, mais du prix de la résa.

Exemple : j’ai pris le Thalys de Paris à Cologne. Le billet en 1ère classe coûte au moins 173 euros. Avec le pass Interrail, j’ai uniquement payé le prix de la résa : 30 euros. Ça fait 140 euros de différence ! Pas mal, non ?

Que se passe-t-il si je n’ai pas fait de réservation ?

Cela dépendra du contrôleur et du train. Si c’est un train qui ne nécessite pas obligatoirement de réservation, tout ira bien avec votre ticket Interrail. S’il s’agit d’un train où la réservation est obligatoire (train couchette, SNCF, etc), vous pouvez avoir une amende. Pour l’anecdote, en Pologne dans un train à grande vitesse, nous n’avions pas de réservation (pas eu le temps), et celle-ci était obligatoire. Lorsque le contrôleur est arrivé, nous étions en stress. Il a regardé nos billets Interrail, a poinçonné et est parti sans poser une seule question… Cool !

Comment se passent les réservations ?

Sur la vingtaine des trains que j’ai pris, je n’ai eu à faire que 4 réservations différentes. Je les ai toutes faites au jour le jour directement au guichet en gare. Il est évidemment conseillé de s’y prendre à l’avance si vous voulez avoir de la place dans le train 😛 Ca nous est arrivé de devoir changer nos plans car nous faisions les réservations au dernier moment et qu’il n’y avait plus de places,…

Note pour les Parisiens : Sur Paris Gare de l’Est, il y a un guichet spécial Interrail. Le mec est super compétent et pourra vous aider dans vos choix et dans vos réservations 😉

Quand on organise son voyage, il y a l’application « Rail Planner Interrail » (sur iPhone et Android) qui permet de connaitre les trajets possibles, ainsi que les horaires de tous les trains en Europe. Il est également indiqué pour chaque trajet si la réservation est obligatoire ou non. Il est même possible de cocher une case pour calculer son trajet avec uniquement les trains où il n’est pas obligatoire de réserver, plutôt pratique. Personnellement, on utilisait l’appli tous les jours pour savoir les horaires et les temps de trajet entre les villes et décider de la prochaine destination.

photo-capitaine-remi-train

Billet Interrail en 1ère ou 2ème classe ?

Nous avions la chance d’avoir des billets 1ère classe, et ça, c’est la classe ! C’était marrant le contraste entre notre style « voyageur en sac à dos » et les personnes au style impeccable allant travailler.

Alors pourquoi voyager en première classe ? Pour le confort, pour les places plus grandes, pour les prises de courant, pour les petits déjeuners, pour la tranquillité, pour l’assurance d’avoir une place assise. Les voitures en 1ère classe étaient la plupart du temps quasi vide ! Bref, c’était plaisant et reposant. On a pris par exemple un train de nuit couchette en 1ère classe, à bord d’une cabine pour deux personnes avec un lavabo privé, une armoire et une table de travail. Le pied !

Bon, tout ça a évidemment un coût supérieur. À vous de voir suivant votre budget. Personnellement, pour compenser, nous essayons de faire les longs trajets de nuit en train couchette, cela nous fait économiser une nuit d’hôtel et on gagne du temps.

L’itinéraire de notre Eurotrip Interrail

Carte itinéraire Interrail

En 20 jours, nous avons traversé 12 pays mais nous avons effectué des arrêts que dans 6 endroits différents :

3 semaines, ça passe super vite et il est important d’être un peu organisé. Pour ceux qui me connaissent, je déteste prévoir les choses. J’aime laisser de la place à l’imprévu. Pour le coup, nous avions trois impératifs car nous allions à des festivals de musique : Roskilde au Danemark, Gdansk en Pologne et Cluj-Napoca en Roumanie.

Avec Interrail, les possibilités sont immenses et on peut rapidement s’éparpiller et avoir l’envie de s’arrêter partout. Il est frustrant de passer par une belle ville et ne pas avoir le temps de la visiter. Je pense à Copenhague, Zurich, Viennes et Varsovie dont je n’ai vu que les gares… Mais vouloir tout faire est le meilleur moyen de ne rien faire et de ne pas avoir le temps d’apprécier.

Bref, si je devais vous donner un seul conseil pour votre trip, c’est de prendre votre temps !

Préparer son trip Interrail en amont

Lorsque vous allez recevoir votre pass Interrail, vous aurez une carte de l’Europe avec toutes les lignes de trains qu’il est possible de prendre – et même les ferrys. Je peux vous dire que les possibilités sont immenses et je vous conseille donc de cibler une zone. Visez des pays dont vous n’avez jamais entendu parlé, c’est aussi le moyen de casser ses préjugés et d’être hors des sentiers touristiques. J’ai par exemple eu un gros coup de coeur pour la Roumanie !

Quel sac à dos pour faire un trip en train ?

Ce n’est pas une surprise de ma part, je vous conseille de voyager avec un sac à dos le plus léger possible. C’est encore plus valable dans un voyage en train. Vous allez devoir courir pour attraper vos trains (enfin moi j’aime bien prendre mes trains de dernière minute, ça ajoute du piment !). L’espace pour ranger ses affaires n’est pas forcément grand dans un train, et il arrive que les trains soient bondés. Avoir un sac qui peut se glisser facilement dans les compartiments, c’est quand même pas mal ! Et puis les auberges ne sont pas forcément prêts des gares. Marcher avec un sac de 10kg, c’est mieux que 20kg 🙂

Faut-il réserver les hébergements en avance ?

Nous dormions dans des auberges de jeunesse ou chez des amis. Personnellement, je n’ai rien réservé à l’avance car nous prévoyons nos destinations au fur et à mesure. Par contre, si vous savez déjà les villes où vous comptez dormir, ça peut-être cool de noter l’adresse / le téléphone de l’auberge. Sans nécessairement réserver à l’avance, vous gagnerez du temps une fois sur place ! Nous, on cherchait les adresses des auberges au dernier moment (perte de temps et prise de tête). Grace au wifi gratuit des grandes gares, on regardait sur HostelWorld ou Booking les auberges de jeunesses à proximité. On y allait sans réserver et ça n’a jamais posé problème. Mais si vous ne voulez pas avoir de mauvaise surprise, c’est mieux de réserver avant (même un jour avant).

L’argent : quel monnaie pour quel pays ?

Même si le voyage se fait en Europe, la monnaie européenne, l’Euro, n’est malheureusement pas partout. Beaucoup de pays ont donc encore leur monnaie locale, et il va falloir faire du change. Personnellement, la solution que j’adapte à peu prêt partout dans le monde, tirer de l’argent directement au distributeur de billets. Le taux de change est généralement intéressant, il n’y a pas de queue et il y a souvent aucune commission. A savoir que les distributeurs de billets situés dans des zones à touristes (aéroport par exemple) ont généralement des taux de change de merde et se permettent de prendre une commission supplémentaire, bref à éviter. Pour information, j’ai un compte français qui me permet de retirer à l’étranger sans commission. Il existe un tas d’articles sur Internet pour vous faire économiser de l’argent avec les frais bancaires, si vous voyagez beaucoup, renseignez-vous !

Mon dernier conseil : prenez votre temps !

Je ne le dirais certainement jamais assez, mais rien ne sert de vouloir TOUT faire. D’une, c’est impossible et de deux, vous allez courir partout et vous n’apprécirez pas votre voyage. Il vaut mieux sélectionner quelques étapes pour avoir le temps de correctement les voir, plutôt que survoler plein de villes / pays.

Mes articles sur mon trip Interrail

Bilan : Mon voyage en train en Europe avec Interrail

Je suis un grand fan des voyages en train. Étant fils de cheminot, j’ai eu la chance de prendre le train durant mon enfance et de me rendre aux 4 coins de France. Prendre le train m’apaise.

URBEX Suède : Cimetière de voitures

URBEX Suède

Pour notre première journée de notre Eurotrip Interrail, nous avons fait fort, plus de 18 heures de trajet depuis Paris pour se rendre à Malmö en Suède. A peine arrivés que nous partons en mini-roadtrip faire de l’exploration urbaine.

Que faire à Budapest ? Les thermes !

Les Thermes à Budapest

Connaissez-vous la belle Budapest ? Cela fait 4 fois que je mets les pieds dans la capitale Hongroise et j’avoue avoir un petit faible pour cette grande dame. Au menu, des thermes magnifiques !

Roadtrip en Roumanie

Roadtrip en Roumanie

Le premier truc qui m’a marqué avec la Roumanie, c’est qu’on se sent bien en Roumanie. Les gens sont souriants, les paysages sont verdoyants et le sentiment d’insécurité est inexistant.


Ils parlent de leur expérience Interrail :

Des questions sur l’organisation de votre trip ?

Faites moi part de vos interrogations, si je peux vous aider, j’en serai ravi !

Bref, bon trip les amis 🙂


Ce voyage en train à travers l’Europe a été réalisé suite à un partenariat avec Interrail.

Un commentaire, une question pour le Capitaine ?

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage. Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t'encourage toi aussi à vivre tes rêves ! En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

2 Comments

  1. Astrid 6 septembre 2016 à 20 h 19 min - Reply

    ça donne envie cet Eurotrip 🙂 au plaisir capitaine!
    Son dernier article : Visiter Copenhague : que voir au cœur de la capitale danoise?

  2. Yann 19 mars 2017 à 21 h 25 min - Reply

    C’est une superbe aventure ! Vous cherchez des idées de voyage InterRail : en 22 jours, nous avons fait 8 pays, 10 villes. Notre tracé complet sur http://projetinterrail.auguithi.fr

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !