Comprendre et affronter ses peurs

Ecrit le 05 Déc 2018

Cela fait longtemps que je n’avais pas écrit d’article sur mes réflexions qui surviennent lorsque je voyage.

La peur est la porte de la Liberté

Capitaine Rémi à Madagascar

Pourquoi je me lance des défis ? Pour me donner la force d’affronter mes peurs.

Écrire ses peurs pour les comprendre.

Peur de l’échec.
Peur d’être seul.
Peur de sortir de son quotidien, de son confort.
Peur de l’autre.
Peur de soi.
Peur de ne pas être à la hauteur.
Peur d’être déçu.
Peur d’être jugé.
Peur de tomber, de se faire mal.

La peur est la porte de la Liberté

La peur nous empêche d’avancer, de faire de bons choix, de prendre de bonnes décisions, de nous ouvrir au monde, de nous écouter.

La peur nous paralyse, elle nous maintient dans du confort, elle nous manipule. Elle est tenace.

Mais la peur est nécessaire dans certaines situations, lorsqu’il y a un vrai danger, la peur stimule tous nos sens. Le cerveau ne fait pas la différence entre une situation de peur réelle objective (si tu vois un lion qui court vers toi) et une peur mentale subjective (si ton boss souhaite te parler expressément dans son bureau). Le cerveau va passer par les mêmes processus neuro, stimulant le corps pour survivre.

C’est normal d’avoir peur, c’est Humain. Le but n’est pas d’ignorer la peur, mais de la comprendre. Avoir peur n’est pas un problème, c’est la façon d’aborder la peur qui peut être problématique.

Connais ta peur. Maîtrise ta peur. Affronte ta peur. Dis-lui merde. Repousse-la. Fais-lui la guerre. Plus tu la repousseras, plus il sera aisé de le faire.

Ou

Continue de nourrir ta peur. Abreuve-la. Laisse-la te dominer et décider pour toi. Écoute-la attentivement et fais ce qu’elle te dit. Ne fais rien. C’est tellement plus facile que de l’affronter. Le cerveau est prudent. Il aime répéter tout le temps la même chose car cela lui demande moins d’efforts. Créer de nouvelles synapses est énergivore et ton cerveau préférera prendre un chemin déjà connu. A toi de l’habituer à découvrir de nouvelles voies. Sors de ta zone de confort

Soit la peur te domine, soit tu domines ta peur. Tu as le choix.
La peur se contrôle.

Comment ? En l’affrontant. En allant à l’inverse de ce qu’elle te dit de faire. Prouve toi qu’elle a tord. Maintenant.

La peur n’évite pas le danger.

Le seul vrai danger, c’est de ne rien faire !

J’espère que cet article te plaira et qu’il te parlera. Tu peux continuer ta lecture avec ce superbe article : Ce n’est pas dangereux de voyager

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Un presque trentenaire baroudeur qui partage sa passion du voyage. Je vagabonde depuis des années et je suis actuellement en tour du monde pour 2 ans minimum. Je réalise des défis aux 4 coins de la planète et t'encourage toi aussi à vivre tes rêves ! En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram

One Comment

  1. Un Gaijin au Japon 6 décembre 2018 à 11 h 05 min - Reply

    Tellement d’accord avec ce que tu écris là. Soit on se bouge soit on reste dans sa zone de confort et on est “bien” en apparence, mais frustré à l’intérieur.
    Son dernier article : Kotoku-in et le grand Bouddha de Kamakura

Ecrire un message

CommentLuv badge


S'abonner à la Newsletter du Capitaine :

Rechercher sur le site

Devenons amis !