DE L’ART D’EVOLUER

Ecrit le 28 Jan 2020

De l'Art d'évoluer

Il est important de prendre du temps pour s’écouter. Aujourd’hui en 2020, mes aspirations ne sont plus les mêmes qu’il y a 1 an, 5 ans et encore moins il y a 10 ans.

Il y a 10 ans, ma seule ambition, c’était d’être millionnaire.

Je crée une startup pour aider les étudiants à s’orienter. Après 5 années de travail, je me rends compte que je ne cherche pas à être millionnaire mais à être libre financièrement, à être libre d’utiliser mon temps comme je le veux.


Il y a 5 ans, je voulais comprendre le monde et repousser mes limites.

Je suis parti faire le tour de la planète, réalisant des défis insolites. Je voulais me prouver des choses à moi-même et prouver aux autres que tout était possible. Chose d’autant plus facile pour un privilégié comme moi. J’ai voyagé, écrit des livres, fait des films avec cette envie de toujours plus. J’ai pris 5 ans pour déconstruire et construire, panser mes maux et penser mes mots.

J’aime écrire pour graver l’instant, marquer ma pensée à l’encre indélébile. Mes réflexions changent, mes envies aussi. Mon avis sur des sujets de société ont mûri. Je me suis nourri de mon environnement et des mes expériences pour faire avancer mes raisonnements. J’ai toujours aimé remettre en question mes idées. Déconstruire, toujours et encore, afin d’aller chercher ma vérité du moment. Ce que je remarque avec le temps, c’est que j’ai évolué sur des sujets où je pensais détenir la vérité.

Je viens de relire mon livre Et si je traversais l’Atlantique en voilier, et je suis surpris de n’y voir aucune allusion à l’environnement et à l’écologie. (Le livre reste quand même une pépite !) Cela ne faisait pas parti de mes sujets de réflexion. Je ne me posais pas la question de ce qui était bien pour notre planète. Prendre un avion, manger de la viande, consommer tout ce que je voulais : je faisais tout ça sans me poser la moindre question et j’ignorais ceux et celles qui essayaient de m’en parler. Je m’intéressais à moi avant de m’intéresser à l’autre.


Aujourd’hui, ma conscience écologique et des inégalités sociales n’a jamais été aussi forte. Est-ce parce que le Monde part en couille ? Surement. Mais c’est aussi car j’ai pris le temps de me renseigner, de me construire et de savoir qui je suis. Je peux me tourner vers l’autre car je suis bien avec moi-même. J’avais lu je-ne-sais-où cette phrase “Soigne toi toi-même avant de soigner le Monde.” Je valide.

A présent, je veux et je peux donner à l’autre. J’aimerai aider le monde à aller mieux et être un acteur du changement positif (il y a tellement de causes différentes à explorer). Je veux être conscient de mon impact sur la Terre et le monde du Vivant. Après avoir tant voyagé, aller à l’autre bout du monde ne m’attire plus vraiment. J’ai envie d’explorer les alentours à coté de chez moi, de m’engager localement et de mettre la lumière sur des actions positives.

Des projets d’Aventure Made In France devraient émerger très bientôt. Mon tour de France solidaire en père noël vert en est l’exemple. Vivre une aventure humaine riche tout en valorisant des associations, des humains et des lieux, a été pour moi très riche en émotion et apprentissage. Le documentaire de ce voyage sortira probablement à la fin de l’année 2020.


J’ignore encore qui je serai dans un an, dans 5 ans et encore moins dans 10 ans. Ce que je sais, c’est que je suis d’or et déjà prêt à m’écouter et à accepter mes propres changements afin d’être parfaitement aligné avec qui je suis.

Rémi

Vous avez aimé cet article, votez :

Nombre de votes : 9 Moyenne : 5

A propos de l'auteur : Capitaine Rémi

Aventurier, écrivain et réalisateur de films d'aventure. Je vagabonde depuis dix ans et et réalise des défis aux 4 coins de la planète. Ce qui m'anime : t'encourager toi aussi à vivre tes rêves ! En savoir plus

Et aussi sur : Twitter - Facebook - Instagram - Youtube

One Comment

  1. Thierry L. 28 janvier 2020 à 19 h 21 min - Reply

    “Le problème avec le monde, c’est que les gens intelligents sont pleins de doutes tandis que les plus stupides sont pleins de confiance.” Charles Bukowski

    A l’instar de cette citation, j’aime beaucoup le contenu de ton texte.

    Appellerait-on cela l’age, la maturité ou l’expérience ?

    Peu importe, avancer sans réfléchir, sans pour autant regarder dans le rétroviseur avec amertume, si c’est juste pour avancer, à quoi bon ?

    D’ailleurs, je ne doute pas que tu mettes autant d’énergie et d’amour dans tes projets à venir que ceux réalisés.

    Bonne chance pour la suite que je prendrais plaisir à suivre si tu la partages.

Ecrire un message

CommentLuv badge